L'Autre séance

14 novembre 2016

Rencontrez une femme brésilienne le jeudi 17 novembre

S’il n’a pas été retenu au palmarès de Cannes cette année, Aquarius n’en a pas moins enthousiasmé les festivaliers. C’est surtout la performance de Sonia Braga en femme jamais lasse de se battre qui a emporté tous les suffrages. Venez découvrir sa performance jeudi 17 novembre à 20h.

365157

AQUARIUS

Film brésilien de Kleber Mendonça Filho, avec Sonia Braga, Maeve Jinkings, Irandhir Santos… Durée : 2h25

4921375_6_2130_2016-05-18-feb5aa0-27046-15a9j0d_2b6334532d0bc84e6a72c527b8bf336b

Clara, sexagénaire rayonnante, bourgeoise, cultivée, ancienne critique musicale, vit dans un immeuble architecturalement intéressant construit dans les années 1940 à Recife, au Brésil : l’Aquarius. Ella va combattre un promoteur immobilier qui a racheté tous les appartements. Elle seule résiste et doit subir les pressions du promoteur, des voisins, de son entourage. C’est en même temps pour elle l’occasion de revenir sur sa vie…

160705165848

Un sujet fort, une actrice merveilleuse (Sonia Braga, star brésilienne du Baiser de la femme-araignée, de Dona Flor et ses deux maris, de La Relève, ou de Milagro), une résistance fragile face à l’immobilier prédateur. Le réalisateur, Kleber Mendonça Filho, a commencé sa carrière par le journalisme et la réalisation de documentaires. C’est son second long métrage de fiction après Les Bruits de Recife en 2012. 

Sélectionné à Cannes en 2016, Aquarius a enthousiasmé les festivaliers. Drôle, émouvant, remuant… un beau portrait de femme combattante.

aquarius-visuel-2

Cinéma Confluences, place Jean-Pierre Pincemin, Zone commerciale Chambertrand, Sens.

Posté par roth-bettoni à 08:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]


27 octobre 2016

Premier ciné-concert de L'Autre séance, le lundi 7 novembre

L'Autre séance, les cinémas Confluence Sens et la ville de Sens vous proposent une série de ciné concerts. Le premier aura lieu le lundi 7 novembre à 20 h avec le film burlesque d'Harold Lloyd : Monte là dessus ! (1923). En espérant vous retrouver sur cette nouvelle formule trimestrielle.

artoff297

MONTE LA-DESSUS !

Réal. : Fred Newmeyer, Sam Taylor, avec Harold Lloyd, Mildred Davis, Bill Strother. Durée : 1h10

 

critique-monte-la-dessus-newmeyer-taylor8

Afin d’épouser sa bien-aimée, Harold décide d’aller faire fortune à la ville. A sa fiancée survenue à l’improviste, il fait croire qu’il occupe un poste directorial et décide de gravir les échelons hiérarchiques…

Monte là-dessus ! est aux années 1920 ce que les films de Capra sont aux années 1930-1940 : une illustration magnifique de l’Amérique telle qu’elle est, à travers un instantané juste et précis de sa classe moyenne. Cette comédie follement joyeuse illustre bien cette insouciance d’avant la crise économique et sociale de 1929.

Musique de Christian Pabœuf (hautbois, flûtes à bec basse et alto, vibraphone midi)

monte-la-dessus-1923-01-g

Cinéma Confluences, place Jean-Pierre Pincemin, Zone commerciale Champertrand, 89100 Sens.

Posté par roth-bettoni à 20:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 octobre 2016

Plongez dans un western moderne le 13 octobre !

Le vent de l'Ouest va souffler au cinéma Confluences le jeudi 13 octobre à 20h, puisque L'Autre séance vous convie à découvrir Comancheria, le nouveau film de David Mackenzie, sorte de western moderne mâtiné de chasse à l'homme et de polar. Rude, épique, violent, mais pas dénué d'humour…

comancheria_1920x1080px

COMANCHERIA

de David Mackenzie, avec Jeff Bridges, Chris Pine, Ben Foster… Durée : 1h42.

 

David-Mackenzie-nous-raconte-Comancheria

Un titre qui fleure bon le western, mais les Indiens chassés par le pétrole sont désormais deux frères qui pillent les banques de leur Texas natal… Robin des Bois à leur profit puisque ce sont ces banques qui vont saisir le ranch familial. On avait déjà vu dans Les Raisins de la colère les banques prendre possession des terres trois-quarts de siècles auparavant… Rien de nouveau sous le ciel écrasant de l'Ouest qui n'a plus rien de mythique.

comancheria-006

Les deux "sympathiques" voleurs vont être pris en chasse par deux shérifs (ou plutôt Texas rangers), l'un au bord de la retraite mais encore pugnace (excellent Jeff Bridges), et l'autre mi-mexicain mi-comanche… Le réalisateur anglais peint avec justesse les perdants du rêve américain. On est dans un univers d'hommes, violents, un peu lourds. L'humour est cependant souvent présent et distancie cet univers âpre, poussiéreux.

Comancheria, c'est un peu Ken Loach chez Arthur Penn.

 

L'Autre séance vous signale deux autres événements cinéphiles à ne pas manquer en ce mois d'octobre :

samedi 15 octobre, à 20h30, projection des courts métrages de l'option cinéma à La Fabrique (entrée libre).

Et le mercredi 19 octobre, à 20h30, toujours à La Fabrique : le collège André-Malraux de Paron et la MJC de sens présentent la projection de Juger l'horreur, Des origines de la justice internationale à la CPI, un film réalisé par des élèves pour des élèves.

 

Cinéma Confluences, place Jean-Pierre Pincemin, Zone commerciale Champertrand, 89100 Sens.

Posté par roth-bettoni à 08:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 septembre 2016

Le 22 septembre, on redémarre avec une avant-première !

L'Autre séance attaque saquatrième saison en vous proposant une avant-première de prestige, avec un film doublement primé à Cannes cette année : Le Client, d'Asghar Farhadi. Et comme on ne change pas les bonnes habitudes, c'est le jeudi (le 22 septembre) à 20h au cinéma Confluences de Sens...

 

leclienaffiche-1463833251

LE CLIENT

d'Asghar Farhadi, avec Shahab Hosseini, Taraneh Alidoosti, Babak Karimi... Durée : 2h05.

 

Prix du meilleur scénario et prix d'interprétation masculine à Cannes 2016, Le Client est le septième film du réalisateur iranien Asghar Farhadi, dont on a pu voir notamment Une séparation (2011) et Le Passé (2013).

 

Un couple de comédiens, Emad et Rana voit sa vie bouleversée par l'agression que subit la jeune femme dans un appartement prêté par un ami en attente de la rénovation du leur. Le mari veut retrouver l'agresseur, ce qui ne sera pas sans conséquences sur la vie du couple. Un film qui a touché le public cannois grâce à un scénario émouvant (on n'est pas loin du mélo), mais réalisé avec la finesse et la remarquable direction d'acteur dont sait fait preuve Farhadi dont les films ont déjà valu à leurs interprètes des prix d'interprétation à Berlin et à Cannes (pour Bérénice Bejo dans Le Passé).


Un film émouvant, passionnant, riche sur la dérive des individus face aux événements et à la pression sociale. Un film profondément humain. Un film face auquel nul ne peut rester indifférent.

 

The-Salesman-Le-Client-Forushande-Asghar-Farhadi-film-cannes2016-competition-officielle-avec-Taraneh-Alidoosti-est-Rana

Cinéma Confluences, place Jean-Pierre Pincemin, Zone commerciale Champertrand, 89100 Sens.

 

Posté par roth-bettoni à 08:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 mai 2016

Séance à 20h pour Midnight Special, le jeudi 9 juin

En deux films impressionnants de maîtrise (Mud et Take Shelter), Jeff Nichols s'est imposé comme l'un des jeunes cinéastes les plus intrigants et passionnants du moment. Midnight Special confirme la force de son univers, en attendant de découvrir Loving, son dernier né, présenté à Cannes cette année. La séance de Midnight Special aura lieu jeudi 9 juin à 20h au cinéma Confluences de Sens.

052102

MIDNIGHT SPECIAL

de Jeff Nichols, avec Michael Shannon, Joel Edgerton, Kirsten Dunst… Durée : 1h52.

midnight-special-review

Titre mystérieux, allusion à une chanson du sud américain, entendue dans la première séquence de ce film. Titre oxymorique puisque Midnight Special éclate de lumière. Le film tient du thriller, du conte philosophique, du road movie, du fantastique et de la science fiction. Il y a quelque chose de Rencontres du 3 ème type, mais dans lequel la spiritualité aurait pris le pas sur la technologie. Faire de Jeff Nichols, entouré ici d’excellents acteurs (Michael Shannon, son comédien fétiche, mais aussi Joel Edgerton et Kirsten Dunst), un cinéaste de l’enfance ou de l’adolescence serait réducteur mais ce qui se poursuit ,de Take shelter à ce film en passant par Mud, concerne les relations père-fils, traite de la difficulté angoissante d’être père et de protéger ses enfants.

720x405-midnight_special_still

Ce qui fait la force de ce cinéma là, c’est ce qui est laissé en creux, ce qui n’est pas montré. Le récit nous force à nous interroger, nous interdit toute certitude et nous embarque dans l’émotion.

 

midnight-special_5564081

Cinéma Confluences, place Jean-Pierre Pincemin, Zone commerciale Champertrand, 89100 Sens.

Posté par roth-bettoni à 07:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]


15 avril 2016

La beauté sublime de The Assassin à L'Autre séance de mai

Splendeur visuelle absolue et envoûtante, The Assassin transcende par son élégance et sa virtuosité le cadre des films de sabre. Le fait que son personnage central soit une femme rajoute à l'originalité et à la séduction de ce bijou signé d'un des plus grands formalistes du cinéma contemporain, le Taïwanais Hou Hsiao-hsien. A découvrir sans l'ombre d'une hésitation le jeudi 12 mai à 20h au cinéma Confluences.

054480

THE ASSASSIN

de Hou Hsia-hsien, avec Shu Qi, Chang Chen, Yun Zhou… Durée : 1h45.

 

theassassin2

Dix-neuvième film du maître taïwanais Hou Hsiao-hsien, prix de la Mise en scène à Cannes en 2015, The Assassin se situe dans la Chine du IXème siècle. Une jeune femme, après un long exil, revient dans sa famille après avoir été éduquée secrètement aux arts martiaux. Elle devient une sorte de tueur à gages. Elle va se trouver face à un choix cornélien : tuer son ancien amour et gouverneur de la province de Weibo ou rompre avec l’ordre auquel elle appartient…

THE-ASSASSIN-premiere-affiche-pour-le-nouveau-Hou-Hsiao-Hsien-46992Hou Hsiao-hsien transcende un thème fréquemment traité au cinéma grâce à une réalisation d’une incontestable beauté formelle. On est dans le formalisme esthétique comme dans son magnifique Les Fleurs de Shangaï. Le cinéma prend pleinement sa dimension d’art plastique. L’héroïne est une femme, une sorte de d’Artagnan féminin, ce qui n’est pas le plus courant dans les films de sabre, le wu xia pian. Rien d’étonnant cependant chez un cinéaste toujours attentif au regard féminin sur le monde. Beauté et femme sont chez ce réalisateur étroitement associés. Qui le contredirait ?

b8df664acc633d0d237983a29f2be1134f81a396

Cinéma Confluences, place Jean-Pierre Pincemin, Zone commerciale Champertrand, 89100 Sens.

Posté par roth-bettoni à 06:50 - Commentaires [2] - Permalien [#]

06 avril 2016

El Clan au programme du jeudi 7 avril

Départ pour l'Argentine et un étrange et puissant thriller politico-familial pour la séance d'avril de L'Autre séance, ce jeudi 7 à 20h. Au programme en effet, le très réussi El Clan de Pablo Trapero, un des meilleurs réalisateurs de ce cinéma ressuscité depuis une dizaine d'années. Une famille en apparence bourgeoise se livre en effet à une terrifiante activité criminelle, avec enlèvements, séquestration et torture à la clé, le tout dans l'impunité que lui offre la dictature militaire qui dirige le pays dans les années 1970-1980. Une fable tout sauf anodine, à découvrir a cinéma confluences. Et en attendant, la bande annonce…

EL CLAN - Bande-annonce

Cinéma Confluences, place Jean-Pierre Pincemin, Zone commerciale Champertrand, 89100 Sens.

Posté par roth-bettoni à 07:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 mars 2016

Voyage en Argentine avec El Clan, le 7 avril

Au sein d'un cinéma argentin qui, depuis quelques années, ne cesse de révéler de nouveaux talents, Pablo Trapero ne cesse de confirmer qu'il est un des plus brillants. La preuve avec El Clan, un thriller politico-familial à découvrir le jeudi 7 avril à 20h.

137095

EL CLAN

de Pablo Trapero, avec Gaston Cocchiarale, Antonia Bengoechea. Durée : 1h52.

 

el-clan-de-pablo-trapero_5511775

Le cinéma argentin revient avec force et cruauté sur l'histoire de la dictature militaire des années 1970-1980. Une histoire vraie — indication qe l'on trouve de plus en plus souvent au générique des films — , celle d'une famille commerçante de Buenos Aires qui, derrière une façade bourgeoise de boutiquiers bien sous tous rapports, se livre à une activité criminelle de séquestrations, d'enlèvements contre rançons, de tortures et d'assassinats. C'est à l'échelle familiale ce que pratique l'Etat…

el_clan_still

Laissant quelque peu à la marge le sous-texte politique, le réalisateur se concentre sur le souriant et dictatorial pater familias. Ce qui laisse la place à une dimension métaphorique. Ce thriller politico-familial flirte avec la tragédie antique, mais plus encore avec le grand macabre bunuélien qui aurait pris l'accent des gangsters italo-américains de Scorsese…

 

Cinéma Confluences, place Jean-Pierre Pincemin, Zone commerciale Champertrand, 89100 Sens.

Posté par roth-bettoni à 14:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 mars 2016

Dégustation japonaise le jeudi 17 mars !

Jeudi 17 mars à 20h, L'Autre séance vous propose de découvrir la dernière petite merveille signée Naomi Kawase, Les Délices de Tokyo. Un film délicat et plein de saveurs qui confirme le talent immense de la cinéaste japonaise découverte avec Shara, La Forêt de Mogari et Still the water (diffusé à L'Autre séance l'an dernier). Venez déguster au cinéma Confluences !

artoff9426

 

LES DELICES DE TOKYO

de Naomi Kawase, avec Kirin Kiki, Masatoshi Nagase, Kyara Uchida…   Durée : 1h53.

 

139884_o

Après Still the water, présenté par l”Autre Séance en décembre 2014, Naomi Kawase nous revient avec ce conte humaniste et poignant : les dorayakis sont des patisseries traditionnelles japonaises ; Tokue, une femme âgée qui en a le secret de fabrication, va tenter de convaincre Sentaro, un vendeur de dorayakis, de l’embaucher... mais des tabous ancestraux s’y opposent... Naomi Kawase nous livre un récit apparemment simple et candide qui peu à peu se révèle être une leçon de vie et d’élévation spirituelle. Un sentiment de grâce imprègne ce film émouvant et délicat.

lesdlicesdetokyo-tt-width-604-height-403-lazyload-0-crop-0-bgcolor-000000

 

Cinéma Confluences, place Jean-Pierre Pincemin, Zone Sud, 89100 Sens.

 

Posté par roth-bettoni à 08:09 - Commentaires [0] - Permalien [#

Posté par roth-bettoni à 10:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 février 2016

Au-delà des montagnes, jeudi 11 février

Vous aviez aimé A touch of sin, le film de Jia Zhang Ke que nous avions programmé l'an dernier ? Venez donc découvrir le nouveau film du grand cinéaste chinois, Au-delà des montagnes, jeudi 11 février à 20h au cinéma Confluences. Et en attendant la séance, voici la bande annonce…

AU DELA DES MONTAGNES - Bande-annonce VO

 Cinéma Confluences, place Jean-Pierre Pincemin, Zone Sud, 89100 Sens.

 

Posté par roth-bettoni à 10:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]